ב״ה

Département de santé mentale de KeepOlim

Malheureusement, plus d’un tiers des suicides en Israël sont des Olim.

Il y a une grande crise dans la communauté des Olim, à cause du manque de prise en charge au niveau des services de santé mentale, dans leurs langues maternelles. Parmis les membres du groupe, nous comptons 15 overdoses et suicides dans les 5 dernières années. La plupart d’entre eux étaient de jeunes Olim, et certains étaient des soldats isolés après leur service militaire. C’est si triste de constater que ces Olim, qui sont venus en Israël pour réaliser leurs rêves, ont été dévorés par la terre qu'ils aimaient tant.

Rien que l'année dernière, plus de 70 Olim suicidaires se sont adressés à KeepOlim, via Facebook, des messages via notre site, et même des appels au secours directement à notre PDG! Nous leur avons donné une épaule sur laquelle pleurer, et nous les avons renvoyé vers des thérapeuthes bénévoles. Nous avons même aidé ceux qui avaient besoin d'être hospitalisés, pour recevoir le traitement dont ils avaient besoin, et nous avons contacté leurs familles à l'étranger.

KeepOlim met en place un programme pour lutter contre la dépression chez les Olim. Les soins de santé mentale qu'ils peuvent recevoir dans leurs langues maternelles en Israël, est extrêmement limitée. Parfois, les Olim attendent des mois pour parler à un thérapeuthe dans leur langue maternelle, quand ils passent par leur Kuppat Cholim. La plupart de temps, aucun thérapeute ne parle leur langue.

La Hotline ERAN spécialisée dans l’assistance au suicide en Israël est composée de bénévoles parlant Hébreu et Arabe, ne peuvent donc aider des Olim dans d’autres langues, dans des moments où ils en ont désespérément besoin.

De plus, après des attaques terroristes en Israël - perturbantes pour n'importe qui mais encore plus pour les Olim - les Hotline de crise des municipalités ne donnent du soutien qu'en hébreu et en arabe, laissant ceux qui ont le plus besoin d’aide, les Olim, désemparés!

KeepOlim, quand les Olim ne savent pas vers qui se tourner.

Les Olim qui souffrent à cause des difficultés à trouver un emploi, du manque de leurs amis et de leur famille, peuvent rapidement développer des états dépressifs, surtout quand ils n'ont personne vers qui se tourner. C'est pourquoi KeepOlim développe des services de santé mentale à bas prix et subventionnés, dans la langue maternelle des Olim. Notre programme compte plus de 60 thérapeutes Olim, qui parlent plus de 12 langues, et qui, étant Olim eux-mêmes, comprennent parfaitement leurs difficultés.

Notre programme est supervisé par les co-directeurs Dr. Robert Lubin et Susan Cohen.


Groupes gratuit de soutien mental pendant la crise du Corona sur Zoom

Le premier cheval de bataille du programme de santé mentale de KeepOlim est les groupe de soutien. Pendant la crise du Corona, KeepOlim a organisé 22 groupes de soutien gratuits, en 5 langues différentes, via Zoom, afin que notre communauté de Olim puissent partager les problèmes rencontrés pendant cette crise. La peur, la solitude, l'anxiété, le stress, le manque de leur famille, et la vie en Israël sont les sujet abordés dans ces groupes, tous menés par des thérapeutes Olim chevronnés. Chaque groupe réunit environ 6 personnes, dure une heure par semaine pendant 4 semaines, dans l'espoir que les participants pourront créer des liens, des amitiés, et se soutenir les uns les autres.

KeepOlim a débuté ce programme de groupes de soutien l'année dernière.

Le programme pilote consistait en 13 rencontres de groupe, dans 3 langues, dans tout Israël (avant le Corona)

Les groupes de soutien sont à échelle humaine, afin que chaque participant reçoive l'attention nécessaire. Ils ont lieu une fois par semaine, pendant 8 semaines, pour un coût de seulement 200 shekels par personne. Si un membre ne peut payer ce coût, KeepOlim subventionnés les séances. Nous ne refusons personne pour manque d’argent. Plus de la moitié des 110 participants à ce programme pilote n'étaient pas en capacité de payer la totalité de la somme, et KeepOlim a réglé la différence.

Le programme pilote pour les groupes de soutien s'est déroulé en anglais, espagnol et russe. D’autres langues, comme le français, le portugais, le langage amharique, le kuki ( la langue des Bnei Menashe) seront ajoutées avec l'évolution du programme.

Le programme pilote s'est occupé de divers problèmes, tels que la recherche d'emploi, la dépression, la solitude, les barrières de langues et de culture, l'intégration à la vie en Israël, les problèmes familiaux, etc.

La Hotline de KeepOlim en 5 langues.

Le deuxième cheval de bataille de notre programme est de créer une ligne d’appel d’urgence, en 5 langues. Elle sera gérée par des therapeutes Olim qui parlent la langue des Olim.

Il y a un cruel besoin que cette hotline existe, ces 4 dernières années nous avons reçu plus de 240 appels d’olim désespérés.

Un des services de cette hotline sera dédié aux soldats isolés, qui pourront joindre une ligne leur etant reservee. Ils pourront passer des appels de manière anonyme et parler à nos therapeutes. La plupart des soldats isolés qui nous appellent ont trop peur de parler à leurs supérieurs de leurs problèmes de santé mentale, à cause des incidences que cela aurait sur leurs profiles, et du fait qu'on pourrait leur retirer leurs armes.

Il y a une recrudescence de suicides et d’overdoses chez les soldats isolés, pendant et après leurs services.

L’existence de cette hotline est essentielle pour les olim qui n'ont nulle part ailleurs ou se tourner pour obtenir de l'aide, dans des temps difficiles.

 

Programme de santé mentale et thérapie gratuite pour tous les soldats isolés et les soldats olim.

KeepOlim prodigue des service de santé mentale et de thérapie gratuite à tous les soldat isolés et olim, pendant et après leur service militaire, dans leur langue maternelle.

Notre équipe de bénévoles dévoués, sous la direction de Dr Robert Lubin et Susan Cohen, s'est occupé de plus de 40 patients dans les trois premiers mois.

Séances de thérapie individuelles subventionnées, et de qualité.

Le troisième cheval de bataille de notre programme est de prodiguer des séances de thérapies subventionnées, à bas prix, dans la langue maternelle des Olim, avec des theraputhes experimentes. Ces séances seront dédiées à aider les Olim à surmonter leurs problèmes personnels, ainsi qu'à leur donner des forces pour tenir au quotidien dans leur nouveau pays. La loi Israélienne accorde à chaque citoyen 15 séances de thérapie via la Kouppat Cholim, pour 140 shekels la séance. Cependant, la plupart du temps, les therapeutes ne parlent pas la langue maternelle des Olim. De plus, beaucoup d’Olim doivent attendre jusqu'à des mois pour obtenir un rendez vous avec un therapeuthe, sils ont la chance d'en avoir un. Les therapeuthes en question rencontrent des difficultes a établir un rapport de confiance, parce que la plupart du temps ils comprennent mal les problèmes des Olim, laissent même de côté ces problèmes, menant malheureusement à des situations dramatiques, et parfois même la mort.

CHaque Ole faisant une demande au sein du programme de séances de thérapie de KeepOlim procédera à une inscription, assistera à une séance d’introduction, à la suite de laquelle sera déterminé le nombre de séances dont il aura besoin.

Le but du programme est que chaque patient paie la moitié du coût des séances, et ue KeepOlim paie l'autre moitié. Si le patient n'est pas en mesure de prendre en charge les coûts, KeepOlim s'occupera de la différence à régler. Dans la plupart des cas, KeepOlim règlera la totalité des coûts engendrés, car nous nous sommes aperçus que les Olim qui avaient le plus besoin de ces services n'avaient pas de quoi les financer.

KeepOlim a besoin de votre aide pour développer ce programme de santé mentale

Merci de continuer à nous aider à être le soutien de tous les Olim!

Ensemble nous sommes KeepOlim!

LES PROGRAMMES ACTUELS DE KEEPOLIM

Le but de KeepOlim est de donner de la force, inspirer, et soutenir tous les Olim dans leur vie Post Aliyah, grâce à des programmes, des services, des évènements, et de plaider la cause de KeepOlim en Israël!

Département de santé mentale de KeepOlim

Groupes de soutien
gratuits en temps de crise

Département pour les
soldats isolés et Olim

Département d'aide
juridique gratuite

Le plaidoyer
de KeepOlim

Les olim ne doivent pas
être seuls pendant les fêtes

Vérification gratuite
de CV

Université
KeepOlim

Activités de
groupe et fêtes

Programme de visites
aux malades

Les ateliers
de KeepOlim

Projet de donations
de KeepOlim

Projet Adopter
un Ole

 

Beverley Zamit

Merci Liami, et à tout ceux qui m'ont aidée et soutenue dans ces moments difficiles. Je suis reconnaissante et bénie d’avoir des gens si gentils et compatissants dans ma vie. Je ne m'en serais pas sortie sans vous. Merci, et que Hachem vous bénisse et vous comble d’une abondance de tout ce dont vous avez besoin.

Vivian Hamui Schrijver

Merci à tous! Spécialement à Joan et Lorre. Je suis de plus en plus surprise chaque jour du nombre de gens incroyables de ce pays! Vous m'avez émue aux larmes. MERCI du fond de mon coeur.

Adina Leah Wachsam

Je n'oublierai jamais que KeepOlim m'a envoyé un ange quand j'étais à l'hôpital à Jérusalem.

Adriane Rivka Wolfson Bernstein

Dépassée est un mot que j'ai beaucoup utilisé depuis mon accident. Maintenant je suis sans voix. Merci à Joan Berman Shrensky qui dirige le programme de visite aux malades de KOIM. Ma requête pour de la nourriture a été entendue. Natty vient de quitter mon domicile, non seulement en laissant mon congélateur plein, mais aussi en organisant tout en petites portions. J'ai un régime très difficile, pour garder ma maladie en rémission, et l'imagination et l'amour dont elle a fait preuve pour organiser mes repas est incroyable. Rien que de lire les ingrédients qu'elle a utilisé me met l'eau à la bouche. Merci Natty. Je suis très reconnaissante et je vous promets de vous le rendre aussi bien que je peux. Hag sameah et une année 2017 merveilleuse.

Bonjour Joan,

Déménager n'est jamais facile. En fait c'est considéré comme l'un des 4 facteurs de stress les plus importants dans une vie…. Pour un couple, déménager à l'autre bout du monde, devoir apprendre une nouvelle langue, est un réel défi.

Cela l’a été encore plus pour moi, quand j'ai décidé de faire mon Aliyah alors que je suis coincée dans une chaise roulante, et mère célibataire de 2 jeunes adultes.

Et par dessus le marché, quand je me suis enfin installée à Jérusalem, ville de mes rêves, la réalité a repris le dessus, et j'ai été contrainte de déménager à nouveau… mais cette fois ci, l'enjeu était encore plus grand. Ma fille était déjà mariée à l'époque, et élevait sa charmante fille en jonglant avec les études, le mariage, et tout le reste. Le stress de déménager de nouveau, et dans une ville différente a eu raison de moi et je me suis retrouvée clouée au lit.

C'est là qu'intervient votre merveilleuse organisation, et le programme de visites aux malades de KeepOlim… je peux dire avec certitude que sans votre aide et votre soutien, ma santé physique et mon moral se seraient détériorés bien plus encore. Au lieu de ça, j'ai reçu tellement d’aide de personnes dévouées et altruistes que j'ai commencé à me sentir mieux, et que maintenant je suis capable de m'asseoir et de superviser le déballage des cartons dont vous vous occupez avec générosité!!! Toutes les visites me donnent l'espoir que je surmonterais ce mauvais moment.

Le programme de visite au malade de KeepOlim est l'un des secrets les mieux gardés d'israël, et il devrait être partagé avec tous ceux qui envisagent de faire leur Aliyah...ne quittez pas votre pays (l'ancien) sans eux! Ils changent la donne!!

Merci au programme de visite au malade de KeepOlim pour avoir préserver ma santé émotionnelle, et m'avoir aidé à me remettre en forme physiquement, grâce à votre gentillesse.

Puissiez vous aller M’Chayil el Chayil (de force en force)

Avec tout mon amour,

Nechama